Accueil du site  >Hors-série  >(n°HS3) : "Gérons la ville nous-mêmes !"
Septembre - 2005 (n°HS3) 
"Gérons la ville nous-mêmes !"

- Depuis plusieurs années, à l’échelle mondiale, alors que la démocratie représentative peine à combler le fossé séparant les aspirations des populations et les actions de leurs élus, la démocratie participative a le vent en poupe.

- Symbole planétaire de cette nouvelle manière de "gérer la Cité", l’invention, en 1989, par une ville anonyme du sud du Brésil, Porto Alegre, d’un moyen inédit de gestion publique : le budget participatif. Depuis lors, dans certaines villes ou communes d’Amérique latine ou d’Europe, plusieurs dizaines de millions d’euros sont consacrés chaque année à des projets directement proposés et suivis par les citoyens.

- On le voit, au Nord comme au Sud, de localité en localité, la gestion participative étend sa toile, de Kinshasa à Medellín, en passant par Anderlecht. Mais quels mécanismes sous-tendent ces processus de décision innovants qui appellent clairement de leurs vœux un nouveau type de gouvernance politique, plus proche des besoins collectifs des peuples ?