Café Carabosse

Booster les ventes

Irène KAUFER

‘‘Mes chères amies, nous vous proposons ce soir une séance particulière. Comme cela fait des années que la revue Politique soutient le Café Carabosse, nous avons voulu, à notre tour, nous mobiliser pour la soutenir. Comment la faire mieux connaître ? Comment booster ses ventes ? Une première façon, évidente, a été écartée d’office : non, nous n’allons pas sacrifier nos dessinateurs ni même le rédac’chef, même si la méthode a prouvé son efficacité ! Il existe d’autres moyens. Donc, nous avons invité, pour nous donner des idées, une experte de notre plus grand groupe de presse, « ZutUnFaux ! ». À vous la parole.

Merci. J’avoue que je ne connaissais pas Politique. Déjà rébarbatif, comme intitulé... Revue de débats ! Revue d’ébats, ça marcherait sûrement mieux. Mais soit, il paraît que ce sont des idéalistes, pas plus pressés de vendre leur âme que leur revue. D’accord, gardons le nom. Mais quand même, il y aurait du boulot à faire, ne serait-ce que pour la couverture.

– Par exemple ?

Eh bien, prenons l’avant-dernier numéro : « Les nouvelles figures du racisme et de l’antiracisme ». Vous avez vraiment envie d’acheter ça, vous ? Allez, une proposition comme ça, sans changer le contenu : « Racisme, antiracisme : qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? » Beaucoup mieux, hein ? Et ce sous-titre : « Quand les minorités prennent la parole ». Ça intéresse qui, les minorités ? Quand on met les minorités en couverture, il ne faut pas s’étonner que ce soient des minorités qui vous achètent, hein... en plus des minorités qui n’ont pas beaucoup de sous.

– Vous avez des suggestions ?

Eh bien ! Par exemple : « L’antiracisme : ses réseaux secrets, son trésor de guerre... » Voilà qui titille au moins la curiosité. Et regardez-moi ces autres titres : « Le point : Concertation, le retour ». Pas terrible, hein ? Et si on mettait plutôt : « Concertation : les poings, le retour ». Déjà plus excitant, non ?

– Politique voudrait aussi améliorer la visibilité des femmes. Des idées ?

Je suppose qu’une playmate aux seins nus comme dans le Sun, ça ne les intéresse pas... ? C’est bien ce que je pensais. Voyons, quelques sujets à développer, en restant dans leur créneau : « Bruxelles : l’enfer des crèches ». « École : vos enfants seront-ils tous idiots ? » « Grèce : la mère d’Alexis Tsipras se confie ».

– Et que pensez-vous de ce nouveau numéro que vous avez entre les mains ?

Mouais... « Mouvements sociaux : un modèle belge ? » C’est pas ça qui leur apportera des milliers d’abonnés... Allez, s’ils tiennent vraiment à ce sujet, un exemple de bon titre, c’est cadeau : « LGBTQI : les nouveaux hétérophobes ! » Ou encore : « Pour Noël, les militants de Greenpeace s’offrent un festin de thon rouge ! »

– Euh... vous êtes sûre... ?

Non, pas du tout, Et alors ? Ils publieront un démenti dans le numéro suivant. Vous vous souvenez de ce jeune tabassé par des camarades à Anderlecht ? Est-ce que les journaux, y compris les plus sérieux, ont hésité un instant avant de titrer sur un jeune « Tabassé pour avoir soutenu Charlie Hebdo » [1]  ? Quand un début d’enquête a démontré que ce n’était pas aussi évident, qui leur a reproché leur hâte ? C’était un bon titre, non ? Alors, voyons si vous avez compris : plutôt que ce fade « Le militantisme en question », quelqu’une aurait une proposition ?

– « Les militants : leurs réseaux secrets, leur trésor de guerre... »

Voilà ! Je vois que ça rentre ! Et longue vie à Politique !

[1] La Libre Belgique, 3 février 2015.