Accueil du site  >Abonnement / achat numéros  >Les livres offerts  >L’allocation universelle, nouveau label de précarité

L’allocation universelle, nouveau label de précarité

Mateo Alaluf, Couleur livres, 2014.

L’allocation universelle serait-elle une alternative au néo-libéralisme à même d’abolir le chômage et la pauvreté ? Pourrait-elle libérer le travail des contraintes qui l’enserrent au profit d’activités autonomes librement choisies par chacun ?

Ce scénario refait surface, périodiquement, depuis plus de trente ans, en se parant des couleurs de la nouveauté.

Au contraire, pour Mateo Alaluf, cette idée inscrite dans les rapports de force qui structurent la société est une machine de guerre contre la sécurité sociale qui entraînerait l’institutionnalisation de la précarité.

En reconstituant les controverses qui ont accompagné la réception de l’allocation universelle, ce livre tente d’analyser de manière critique les principes qui soutiennent la proposition d’octroyer à chacun, sans condition, aux riches comme aux pauvres, un revenu de base.

Il pose à la Gauche la question de savoir si l’émancipation est tributaire des individus, supposés responsables dans leurs choix par l’octroi d’une somme d’argent – même modeste –, ou si elle procède des droits sociaux qui trouvent leur origine dans le travail ?