Accueil du site  >Hors-série  >(n°HS23) : Vive l’impôt. Les (...)  >L’insoutenable légèreté de la fiscalité belge

L’insoutenable légèreté de la fiscalité belge

Frédéric DE WISPELAERE , Jozef PACOLET , Tom STRENGS , Joris VANORMELINGEN
Onderzoeksinstituut voor Arbeid en Samenleving (HIVA), KULeuven

Paradoxe : d’un côté, la fiscalité belge pèse lourdement sur son économie, d’un autre, elle présente des zones de non-imposition, plus ou moins volontaires dans le chef des autorités publiques. C’est essentiellement l’imposition sur la fortune qui est au cœur du paradoxe : on y répertorie nombre d’impôts, tout autant que nombre de possibilités de non-imposition sous la forme de dépenses et dispenses fiscales – et ce pour autant que ladite fortune puisse être complètement identifiée.