Accueil du site  >Archives  >(n°86) : Drogues. Impasses de  >Achille Mbembe, penseur de la « postcolonie » et de la « conscience nègre (...)
FOCUS

Achille Mbembe, penseur de la « postcolonie » et de la « conscience nègre »

Gratia PUNGU

Officiellement, la décolonisation s’est achevée par l’accession des anciennes colonies à l’indépendance. C’est passer sous silence la réalité du néocolonialisme. Celui-ci opère à deux niveaux : dans la mise en coupe réglée des nouveaux États formellement indépendants et dans une conception paternaliste des peuples africains, en ce compris la fraction – la « diaspora » – qui vit désormais hors d’Afrique.

En suivant Achille Mbembe dont la réflexion sert de fil conducteur de ce « focus », on découvre que déconstruire la pensée coloniale est bien une condition nécessaire pour faire advenir un véritable universalisme.