Accueil du site  >Abonnement / achat numéros  >Les livres offerts  >Mitterrand, la continuité paradoxale

Mitterrand, la continuité paradoxale

Hugues Le Paige (Couleur Livres, 2011)

Mitterrand du soleil ! Le slogan éclate dans une ironie joyeuse alors qu’il bruine ce soir du 10 mai 1981 sur la place de la Bastille. Mais la pluie ne gâchera pas la fête. Il y a quelques minutes à peine, à 20h00 précises, François Mitterrand est devenu président de la République. La gauche revient au pouvoir après 23 ans d’opposition.

1981-2011 : trente années plus tard, on n’imagine plus la joie du peuple de gauche ni ce sentiment de libération où l’on veut croire que tout est possible.

Ce soir du 10 mai, François Mitterrand va prononcer ses premiers mots de Président depuis l’hôtel du Vieux Morvan à Château-Chinon dont il est le maire depuis 1959. Dans une même phrase, il évoque évidemment la fidélité à ses engagements mais aussi déjà le chemin de la réconciliation nationale. Voilà bien l’éternel balancement mitterrandien qui traverse toute sa vie politique, cette continuité paradoxale qui est donc au centre de cet essai.

Tout Mitterrand était déjà annoncé dans sa première campagne présidentielle de 1965. Et c’est à travers elle que Hugues Le Paige raconte la continuité et les paradoxes de l’homme de Jarnac.

Journaliste et réalisateur, Hugues Le Paige suit la politique française depuis le début des années septante. Il a réalisé plusieurs films avec et sur François Mitterrand qu’il a côtoyé durant de nombreuses années. Hugues Le Paige a publié une quinzaine d’essais consacrés à la politique et aux médias. Il est l’auteur de très nombreux films documentaires et il est, par ailleurs, co-directeur de la revue Politique.